22 décembre 2013

Qu'est-ce qu'on mange pour Noël ?

Lecteur, tous les ans, c'est la même rengaine. Quand Noël arrive, on se pose tous la même question ? Mais qu'est-ce qu'on mange "cette année" ? Cette année ? Et bien la même chose que les années précédentes !  99% des gens de mon entourage ont un menu spécial pour cette occasion et se braquent à l'idée d'un éventuel changement.
Cette année, j'ai proposé de m'occuper d'un des deux repas. Tout d'abord, parce que j'adore cuisiner et que Noël est l'occasion idéale pour innover, relever des défis culinaires et travailler de beaux produits (beaux = chers). Puis, pour soulager ma belle-mère qui exprime régulièrement son désintérêt pour la cuisine, que ce soit pour la faire ou la manger. Donc, quand j'ai proposé de faire un chapon farci au foie gras, je ne m'attendais pas à un refus. NON NON NON ! On mangera ce qu'on mange tous les ans, à la même période, depuis 30 ans et si ça ne te convient pas, tant pis pour toi ! 
Alors, après avoir été échaudée, je me suis résignée et plutôt que de marronnner dans mon coin, je préfère partager avec toi mon menu de Noël imaginaire pour 6 à 8 personnes !

APERITIFS :

- Brochettes de pétoncles au chorizo
500 gr de noix de Saint-jacques sans corail (ou pétoncles)
1 chorizo
10 brochettes (ou long picos apéro)

Tranchez le chorizo. Dans une grande poêle, faites revenir le chorizo qui va rendre du gras et ajoutez les pétoncles. Faites les revenir 2 minutes de chaque côté.
Pour le montage, suivez cet ordre : une tranche de chorizo/une noix/une tranche de chorizo. Passez au four quelques minutes avant de service.

- Mini-club sandwich coppa/comté/champignons
1 pain de mie de boulanger tranché aux céréales ou au muesli
20 tranches de coppa
4-6 gros  champignons de Paris frais
du Comté
du beurre doux

Faites griller 20 tranches de pain de mie au grille-pain pour qu'il soit doré (pas noir, do-ré). Puis, épluchez les champignons et émincez-les. Munissez-vous d'un économe pour faire de fines de tranches de Comté. 
Beurrez les tranches de pain de mie et commencez l'assemblage :
Pain de mie beurré / 1 tranche de Coppa / 2 tranches de Comté / des champignons émincés / 1 tranche de Coppa/pain de mie beurré
Pour terminer, coupez le pain de mie en quatre pour faire des mini-clubs sandwiches.

Le tout à déguster avec une bonne coupette de champagne ou un bon vin blanc.


ENTREE :

Salade de homard à la marseillaise
2 homards crus décortiqués (MERCI PICARD!)à faire décongeler comme indiqué sur le paquet
2 pomelos
2 avocats
1 salade verte, mesclun ou jeunes pousses de préférence
1 boîte de tomates cerises
1 càs d'huile d'olive
1/2 verre de Pastis
Sel, poivre
Pour la vinaigrette
1 càs de moutarde
1 càs de vinaigre de framboise
3 càs d'huile d'olive

Nettoyer la salade et les tomates puis réservez. Tranchez les pomelos à vif puis découper les quartiers (astuce : passez la pointe d'un couteau entre la membrane pour détacher le quartier sans faire un carnage). Détaillez les avocats en fins quartiers et citronnez-le légèrement pour ne pas qu'ils noircissent.
Dans une poêle, versez une càs d'huile d'olive et faîtes revenir, à feu vif, les homards que vous aurez pris soin de détailler (comptez deux à trois morceaux par personne), pendant 5 minutes. Salez et poivrez. Faites chauffer le pastis dans une petite casserole et quand il commence à bouillir, le versez sur le homard et faites flamber. ATTENTION, il faut que le Pastis et la poêle soient très chauds pour que ça flambe. Réservez et réchauffez rapidement dans la poêle avant de service.
Préparer la vinaigrette en suivant l'ordre des ingrédients. Astuce pour une vinaigrette réussie : il faut que tous les ingrédients soient à la même température.
Faites un dressage à l'assiette pour que ce soit plus joli : on commence par mettre la salade verte au centre de l'assiette, le homard tiède au milieu sur le salade, et autour, on alterne une tranche de pomelo avec une tranche d'avocat puis quelques tomates cerises en vrac. Assaisonnez le tout avec la sauce au vinaigre de framboise.

PLAT :

Chapon farci au foie gras et sa purée de céleri
1 chapon 
50 cl de crème fraîche épaisse entière (c'est Noël)
1 bouteille de vin blanc sec
Sel, poivre
Beurre
Pour la farce
3 gousses d'ail
2 échalotes
1 bloc de foie gras de 70 gr à 100 gr
500 gr de champignons de Paris frais
100 gr de lardons fumés
2 tranches de pain de mie
1/2 verre de lait
1 petit-suisse
Pour la purée 
2 céleris rave
1 kg de pommes-de-terre
1 verre de lait chaud
2 càs de crème fraîche entière (c'est Noël, jt'ai dis!)
Sel, poivre et muscade

Cette préparation étant un peu longue, je t'invite à bien t'organiser. 
1 - Dans un premier temps, émince l'échalote et l'ail et réserve-les.  Fais tremper le pain de mie dans le 1/2 verre de lait. Si tu as un robot, c'est le moment de t'en servir. Mets dans le bol, les lardons fumés, le pain de mie imbibé, le petit-suisse, les échalotes et l'ail puis mixe pour que ce soit bien homogène (ce ne sera pas beau à voir, mais ce sera bon au final, don't worry!). Ajoute maintenant le foie gras coupé en gros morceaux, les champignons, un peu de poivre et mixe UN PEU. L'idée, c'est qu'il reste des morceaux. En bouche, ça donne une consistance plus agréable.
2 - Maintenant, laissons place à l'instant Maïté ! Si tu es douée, détache la peau du chapon pour le farcir. Tu trouveras des tutoriels sur internet si tu veux te lancer. Ce n'est pas si difficile, mais ça demande de la patience et de la minutie dans le geste. Sinon, la bonne vieille technique du fourage de croupion : tu écartes les papattes de l'animal et tu fourres la bête. Ne t'embête pas à recoudre le trou-mignon. Ferme le uniquement avec des picos apéro. De toute façon, ce n'est si grave si la farce déborde un peu, ça donnera du goût à la sauce.
3 - Préchauffe ton four à 180°C. Dans une grosse cocotte en fonte, place ton chapon et mets des tranchettes de beurre un peu partout sur la volaille. Place la cocotte au four, sans la fermer et laisse le piaf dorer 15 minutes de chaque côté. Puis, baisse le four à 150°C. Sors la cocotte et verse le vin blanc (si tu veux en mettre moins, libre à toi, mais sache que l'alcool s'évapore très vite). Remets la cocotte au four pour 2 à 3 heures au moins selon le poids du chapon (demande conseil à ton boucher quand même). Retourne la bestiole une à deux fois, histoire d'avoir une cuisson homogène et arrose-la avec son jus.

4 - Pendant que le chapon est au four, épluche les pommes-de-terre et les céleris puis découpe les en gros morceaux. Plonge-les dans une grande casserole d'eau froide, ajoute une càc de gros sel et laisse cuire jusqu'à ce que les légumes soient fondants (c'est simple, ton couteau doit s'enfoncer sans résistance).
Quand ils sont cuits, fais chauffer le lait dans une casserole puis égoûte les légumes. Ecrase-les tout en versant le lait chaud. La texture va doucement devenir onctueuse. Ajoute la crème fraîche, le sel, le poivre, un peu de muscade et mélange bien. 

5 - Avant de servir, place la cocotte sur le feu et ajoute la crème fraîche, ça va faire des petites bulles, VITE, mélange bien, c'est prêt! 
Pour ce bon plat familial, traditionnel, qui sent la grand-mère, pas de chichi ! La cocotte au centre de la table, on sert la purée dans les assiettes à tour de rôle, on laisse le médecin légiste découper le chapon, on réclame sa louche de sauce pour faire un volcan et on se régale !

PLATEAU DE FROMAGES POUR LES AMATEURS

1 Brillat-savarin (mon fromage préféré in ze world!)
1 morceau de Beaufort d'été
1 morceau de Roquefort
1 Chabichou (big up au mon Chabichou de compagnon)

DESSERT A PREPARER LA VEILLE

Bûche glacée pour les nuls
1 glace à la vanille bourbon de bonne qualité
4 à 6 macarons à la framboise
2 grosses meringues concassées ou des petites
1 mousse au chocolat pour 6 personnes (je t'invite à la faire toi-même, sinon une préparation Alsa fera l'affaire)
1 quartre-quart de 800 gr (ou une génoise)
1 càs de crème de framboise

Avant de commencer, oui, je te le concède, ce n'est pas vraiment un dessert home made. Il est tout à fait possible de le faire de A à Z mais il faut s'y prendre deux jours avant pour faire la glace, la mousse, la génoise, les macarons. Bref, c'est du boulot !

1 - Le matin, tu prépares la mousse au chocolat et tu la laisses au frigo.Et tu sors ton quatre-quart de son emballage pour qu'il durcisse un peu, il sera ainsi plus facile à travailler.
2 - Tu sors la glace du congel 1/2 heure avant de commencer le montage
3 - Tu chemises un grand moule à cake de cellophane et tu penses ton montage à l'envers (le fond du moule sera le dessus de ta bûche, capisce ?).
4 - Tu sépares les macarons et tu les mets à l'envers (coque sur le fond) tout le long du moule. Tu vérifies que ta glace est bien molle pour la travailler facilement. Avec une cuillière un peu plate, tu mets une première couche de glace à la vanille d'environ 2cm et tu lisses avec le dos de la cuillière. Très grossièrement, ajoute les morceaux de meringues. N'en mets pas trop, car c'est TRES sucré. Il faut juste que ce soit "gourmand-croquant". Et termine par une dernière couche de glace.
5 - ATTENTION phase délicate. Prends ton quatre-quart acheté au supermarché et découpe une première tranche d'1 cm dans la longueur. ASTUCE : pose le cake sur le côté et tranche avec un couteau lisse, doucement. Adapte à la longueur du moule, bien sûr. Pose la tranche sur la glace, et à l'aide d'un pinceau à pâtisserie, imbibe le cake de crème de framboise. C'est quand même bien alcoolisé, donc s'il y a des enfants, fais light.
6 - Sors ta mousse du frigo et applique le même principe que pour la glace, sauf que tu peux faire une grosse couche de 5 à 6 cm. Lisse bien sans trop appuyer pour ne pas que les différentes couches s'affaissent et se mélangent.
7 - Recommence la phase 5 avec autant de délicatesse. Tu peux découper une tranche plus grosse car ce sera le fond de ta bûche. 

Place la bûche au congélateur (8 minimum) et sors là 15 minutes avant de servir. Elle fera son petit effet mais, je ne vais pas te mentir, elle ne ressemblera pas à une bûche de pâtissier. Mais parfois le plaisir de faire soi-même pour les gens qu'on aime (ou qu'on supporte) est plus agréable que le plaisir gustatif.

Voilà lecteur, le menu que je ne ferai pas cette année... La révolution aura lieu un jour, quand nous aurons notre maison et que Noël se déroulera CHEZ NOUS. Je serai la chef et pour sûr, je serai heureuse de tout maîtriser et d'imposer, à mon tour, mes propres traditions !







1 commentaire:

Eclectik Girl / Anya a dit…

bhen franchement, ils ne savent pas ce qu'ils loupent. parceque tout avait l'air bon ...