22 décembre 2013

Qu'est-ce qu'on mange pour Noël ?

Lecteur, tous les ans, c'est la même rengaine. Quand Noël arrive, on se pose tous la même question ? Mais qu'est-ce qu'on mange "cette année" ? Cette année ? Et bien la même chose que les années précédentes !  99% des gens de mon entourage ont un menu spécial pour cette occasion et se braquent à l'idée d'un éventuel changement.
Cette année, j'ai proposé de m'occuper d'un des deux repas. Tout d'abord, parce que j'adore cuisiner et que Noël est l'occasion idéale pour innover, relever des défis culinaires et travailler de beaux produits (beaux = chers). Puis, pour soulager ma belle-mère qui exprime régulièrement son désintérêt pour la cuisine, que ce soit pour la faire ou la manger. Donc, quand j'ai proposé de faire un chapon farci au foie gras, je ne m'attendais pas à un refus. NON NON NON ! On mangera ce qu'on mange tous les ans, à la même période, depuis 30 ans et si ça ne te convient pas, tant pis pour toi ! 
Alors, après avoir été échaudée, je me suis résignée et plutôt que de marronnner dans mon coin, je préfère partager avec toi mon menu de Noël imaginaire pour 6 à 8 personnes !

APERITIFS :

- Brochettes de pétoncles au chorizo
500 gr de noix de Saint-jacques sans corail (ou pétoncles)
1 chorizo
10 brochettes (ou long picos apéro)

Tranchez le chorizo. Dans une grande poêle, faites revenir le chorizo qui va rendre du gras et ajoutez les pétoncles. Faites les revenir 2 minutes de chaque côté.
Pour le montage, suivez cet ordre : une tranche de chorizo/une noix/une tranche de chorizo. Passez au four quelques minutes avant de service.

- Mini-club sandwich coppa/comté/champignons
1 pain de mie de boulanger tranché aux céréales ou au muesli
20 tranches de coppa
4-6 gros  champignons de Paris frais
du Comté
du beurre doux

Faites griller 20 tranches de pain de mie au grille-pain pour qu'il soit doré (pas noir, do-ré). Puis, épluchez les champignons et émincez-les. Munissez-vous d'un économe pour faire de fines de tranches de Comté. 
Beurrez les tranches de pain de mie et commencez l'assemblage :
Pain de mie beurré / 1 tranche de Coppa / 2 tranches de Comté / des champignons émincés / 1 tranche de Coppa/pain de mie beurré
Pour terminer, coupez le pain de mie en quatre pour faire des mini-clubs sandwiches.

Le tout à déguster avec une bonne coupette de champagne ou un bon vin blanc.


ENTREE :

Salade de homard à la marseillaise
2 homards crus décortiqués (MERCI PICARD!)à faire décongeler comme indiqué sur le paquet
2 pomelos
2 avocats
1 salade verte, mesclun ou jeunes pousses de préférence
1 boîte de tomates cerises
1 càs d'huile d'olive
1/2 verre de Pastis
Sel, poivre
Pour la vinaigrette
1 càs de moutarde
1 càs de vinaigre de framboise
3 càs d'huile d'olive

Nettoyer la salade et les tomates puis réservez. Tranchez les pomelos à vif puis découper les quartiers (astuce : passez la pointe d'un couteau entre la membrane pour détacher le quartier sans faire un carnage). Détaillez les avocats en fins quartiers et citronnez-le légèrement pour ne pas qu'ils noircissent.
Dans une poêle, versez une càs d'huile d'olive et faîtes revenir, à feu vif, les homards que vous aurez pris soin de détailler (comptez deux à trois morceaux par personne), pendant 5 minutes. Salez et poivrez. Faites chauffer le pastis dans une petite casserole et quand il commence à bouillir, le versez sur le homard et faites flamber. ATTENTION, il faut que le Pastis et la poêle soient très chauds pour que ça flambe. Réservez et réchauffez rapidement dans la poêle avant de service.
Préparer la vinaigrette en suivant l'ordre des ingrédients. Astuce pour une vinaigrette réussie : il faut que tous les ingrédients soient à la même température.
Faites un dressage à l'assiette pour que ce soit plus joli : on commence par mettre la salade verte au centre de l'assiette, le homard tiède au milieu sur le salade, et autour, on alterne une tranche de pomelo avec une tranche d'avocat puis quelques tomates cerises en vrac. Assaisonnez le tout avec la sauce au vinaigre de framboise.

PLAT :

Chapon farci au foie gras et sa purée de céleri
1 chapon 
50 cl de crème fraîche épaisse entière (c'est Noël)
1 bouteille de vin blanc sec
Sel, poivre
Beurre
Pour la farce
3 gousses d'ail
2 échalotes
1 bloc de foie gras de 70 gr à 100 gr
500 gr de champignons de Paris frais
100 gr de lardons fumés
2 tranches de pain de mie
1/2 verre de lait
1 petit-suisse
Pour la purée 
2 céleris rave
1 kg de pommes-de-terre
1 verre de lait chaud
2 càs de crème fraîche entière (c'est Noël, jt'ai dis!)
Sel, poivre et muscade

Cette préparation étant un peu longue, je t'invite à bien t'organiser. 
1 - Dans un premier temps, émince l'échalote et l'ail et réserve-les.  Fais tremper le pain de mie dans le 1/2 verre de lait. Si tu as un robot, c'est le moment de t'en servir. Mets dans le bol, les lardons fumés, le pain de mie imbibé, le petit-suisse, les échalotes et l'ail puis mixe pour que ce soit bien homogène (ce ne sera pas beau à voir, mais ce sera bon au final, don't worry!). Ajoute maintenant le foie gras coupé en gros morceaux, les champignons, un peu de poivre et mixe UN PEU. L'idée, c'est qu'il reste des morceaux. En bouche, ça donne une consistance plus agréable.
2 - Maintenant, laissons place à l'instant Maïté ! Si tu es douée, détache la peau du chapon pour le farcir. Tu trouveras des tutoriels sur internet si tu veux te lancer. Ce n'est pas si difficile, mais ça demande de la patience et de la minutie dans le geste. Sinon, la bonne vieille technique du fourage de croupion : tu écartes les papattes de l'animal et tu fourres la bête. Ne t'embête pas à recoudre le trou-mignon. Ferme le uniquement avec des picos apéro. De toute façon, ce n'est si grave si la farce déborde un peu, ça donnera du goût à la sauce.
3 - Préchauffe ton four à 180°C. Dans une grosse cocotte en fonte, place ton chapon et mets des tranchettes de beurre un peu partout sur la volaille. Place la cocotte au four, sans la fermer et laisse le piaf dorer 15 minutes de chaque côté. Puis, baisse le four à 150°C. Sors la cocotte et verse le vin blanc (si tu veux en mettre moins, libre à toi, mais sache que l'alcool s'évapore très vite). Remets la cocotte au four pour 2 à 3 heures au moins selon le poids du chapon (demande conseil à ton boucher quand même). Retourne la bestiole une à deux fois, histoire d'avoir une cuisson homogène et arrose-la avec son jus.

4 - Pendant que le chapon est au four, épluche les pommes-de-terre et les céleris puis découpe les en gros morceaux. Plonge-les dans une grande casserole d'eau froide, ajoute une càc de gros sel et laisse cuire jusqu'à ce que les légumes soient fondants (c'est simple, ton couteau doit s'enfoncer sans résistance).
Quand ils sont cuits, fais chauffer le lait dans une casserole puis égoûte les légumes. Ecrase-les tout en versant le lait chaud. La texture va doucement devenir onctueuse. Ajoute la crème fraîche, le sel, le poivre, un peu de muscade et mélange bien. 

5 - Avant de servir, place la cocotte sur le feu et ajoute la crème fraîche, ça va faire des petites bulles, VITE, mélange bien, c'est prêt! 
Pour ce bon plat familial, traditionnel, qui sent la grand-mère, pas de chichi ! La cocotte au centre de la table, on sert la purée dans les assiettes à tour de rôle, on laisse le médecin légiste découper le chapon, on réclame sa louche de sauce pour faire un volcan et on se régale !

PLATEAU DE FROMAGES POUR LES AMATEURS

1 Brillat-savarin (mon fromage préféré in ze world!)
1 morceau de Beaufort d'été
1 morceau de Roquefort
1 Chabichou (big up au mon Chabichou de compagnon)

DESSERT A PREPARER LA VEILLE

Bûche glacée pour les nuls
1 glace à la vanille bourbon de bonne qualité
4 à 6 macarons à la framboise
2 grosses meringues concassées ou des petites
1 mousse au chocolat pour 6 personnes (je t'invite à la faire toi-même, sinon une préparation Alsa fera l'affaire)
1 quartre-quart de 800 gr (ou une génoise)
1 càs de crème de framboise

Avant de commencer, oui, je te le concède, ce n'est pas vraiment un dessert home made. Il est tout à fait possible de le faire de A à Z mais il faut s'y prendre deux jours avant pour faire la glace, la mousse, la génoise, les macarons. Bref, c'est du boulot !

1 - Le matin, tu prépares la mousse au chocolat et tu la laisses au frigo.Et tu sors ton quatre-quart de son emballage pour qu'il durcisse un peu, il sera ainsi plus facile à travailler.
2 - Tu sors la glace du congel 1/2 heure avant de commencer le montage
3 - Tu chemises un grand moule à cake de cellophane et tu penses ton montage à l'envers (le fond du moule sera le dessus de ta bûche, capisce ?).
4 - Tu sépares les macarons et tu les mets à l'envers (coque sur le fond) tout le long du moule. Tu vérifies que ta glace est bien molle pour la travailler facilement. Avec une cuillière un peu plate, tu mets une première couche de glace à la vanille d'environ 2cm et tu lisses avec le dos de la cuillière. Très grossièrement, ajoute les morceaux de meringues. N'en mets pas trop, car c'est TRES sucré. Il faut juste que ce soit "gourmand-croquant". Et termine par une dernière couche de glace.
5 - ATTENTION phase délicate. Prends ton quatre-quart acheté au supermarché et découpe une première tranche d'1 cm dans la longueur. ASTUCE : pose le cake sur le côté et tranche avec un couteau lisse, doucement. Adapte à la longueur du moule, bien sûr. Pose la tranche sur la glace, et à l'aide d'un pinceau à pâtisserie, imbibe le cake de crème de framboise. C'est quand même bien alcoolisé, donc s'il y a des enfants, fais light.
6 - Sors ta mousse du frigo et applique le même principe que pour la glace, sauf que tu peux faire une grosse couche de 5 à 6 cm. Lisse bien sans trop appuyer pour ne pas que les différentes couches s'affaissent et se mélangent.
7 - Recommence la phase 5 avec autant de délicatesse. Tu peux découper une tranche plus grosse car ce sera le fond de ta bûche. 

Place la bûche au congélateur (8 minimum) et sors là 15 minutes avant de servir. Elle fera son petit effet mais, je ne vais pas te mentir, elle ne ressemblera pas à une bûche de pâtissier. Mais parfois le plaisir de faire soi-même pour les gens qu'on aime (ou qu'on supporte) est plus agréable que le plaisir gustatif.

Voilà lecteur, le menu que je ne ferai pas cette année... La révolution aura lieu un jour, quand nous aurons notre maison et que Noël se déroulera CHEZ NOUS. Je serai la chef et pour sûr, je serai heureuse de tout maîtriser et d'imposer, à mon tour, mes propres traditions !







20 décembre 2013

La diversification alimentaire

Lecteur, voici le dernier article de la grande saga sur l'arrivée du premier gnome. Si tu es normal, comme Chabichou et moi-même, forcément tu n'y connais rien en bébé et tu es complètement perdu dans l'offre alimentaire. Ta mère te dit de faire ci, ton pédiatre de faire ça, le magazine Parents t'invite à te méfier de l'huile de palme, bref, moi je vais te dire encore autre chose, mais ce n'est que ma version non dogmatique de la diversification. Peu de prise de tête, beaucoup de plaisir et de bon sens, un peu d'erreurs sûrement  mais, à priori, rien de dangereux pour Paupiette qui kiffe la bouffe !

Je vais diviser la diversification en deux parties : 
- de 4 à 6 mois
- de 7 à 10 mois
Puis, j'aborderai l'équipement à se procurer pour faire de la baby cuisine dans des baby proportions.

1/ Le bébé vegan : la diversification de 4 à 6 mois
Nous avons décidé d'introduire les aliments à partir de 4 mois. Afin de ne pas donner de mauvaises habitudes alimentaires à Paupiette, nous avons privilégier la découverte des légumes, en premier lieu. Cette découverte a duré une dizaine de jours, durant laquelle elle a goûté (quelques cuillérées) un légume par jour  de la famille des légumes faciles à digérer : carotte, courgette (sans la peau et épépinée), petit-pois (sans la peau), potiron, pomme-de-terre, panais, navet, patate douce, haricot vert, épinards... 
Puis, nous sommes passés aux fruits et donc au sucre : pomme, banane, poire, pêche, abricot, raisin...
Le jour de ses 5 mois, Paupiette mangeait de bonnes purées de légumes et de la compote, tous les jours !

Voici un exemple de menu type pour le bébé vegan :

- Matin : un biberon
- Midi : purée pomme-de-terre/carotte/courgette + un petit biberon
- Goûter : un biberon +  compote pomme/raisin
- Soir : un biberon

Et des idées de recettes au babycook, niveau de cuisson 3 :

Purée de pomme-de-terre / carotte / panais
1 pomme-de-terre
2 carottes
1 panais

Purée de pomme-de-terre / courgette / épinard
1 pomme-de-terre
2 courgettes épluchées et épépinées
1 bloc d'épinards surgelés

Purée de papate douce / courgette
1 patate douce
3 courgettes épluchées et épépinées

Purée de petit-pois / courgette / navet
1 grosse poignée de petit-pois surgelés
1 courgette épluchée et épépinée
1 navet
 
Pour les compotes, c'est simple, je mets toujours deux pommes avec un autre fruit pour que la texture reste douce et veloutée.
 

2 / Le bébé carnivore : de 7 à 10 mois
A partir de 7 mois, nous sommes passés à la vitesse supérieure et avons commencé à introduire les protéines (la viande blanche d'abord, puis la viande rouge, le poisson et enfin le jambon blanc) et les petits-suisses. A partir de 8 mois, Paupiette a découvert les féculents (riz, pâtes, blé, boulgour, semoule) et les matières grasses (huile d'olive, beurre, crème fraîche) en très petite quantité.

Voici deux exemples de menu type pour le bébé carnivore :

- Matin : un biberon (avec de la blédine si ton têtard aime ça)
- Midi : une purée de légumes avec une protéine + un à deux petits-suisses
- Goûter : un biberon +  une compote (avec de la blédine vanillée ou un biscuit écrasé en option)
- Soir : une purée de légumes (sans protéine) + un à deux petits-suisses

OU

- Matin : un biberon (avec de la blédine si ton têtard aime ça)
- Midi : une purée de légumes avec une protéine + un à deux petits-suisses
- Goûter : un petit-suisse + une compote (avec de la blédine vanillée ou un biscuit écrasé en option)
- Soir : un biberon (blédine en option)

Avant de te proposer des idées de recettes, je vais partager avec toi mes trucs et astuces pour calculer les proportions. Concernant les protéines, j'achète la viande sous forme de "cubes" : bourguignon de bœuf, sauté de dinde, sauté de porc. Quant au poisson, je découpe des petits carrés que je congèle.
Quand je veux faire des petits-pots pour Paupiette, je mets deux cubes dans le Babycook.
Concernant les féculents, je mets l'équivalent d'une cuillère à soupe pour un panier de Babycook de légumes. Je les fais cuire séparément dans une casserole d'eau NON SALEE. Puis je mixe avec le reste.
Enfin, pour les matières grasses, dis-toi qu'il en faut, c'est bon pour le développement du koala, mais il faut rester TRES raisonnable. Donc une pointe de beurre, un filounet d'huile ou une touche de crème suffiront à sublimer une purée. 

Et des idées de recettes au babycook, niveau de cuisson 3 :

Poulet façon basquaise 
1/2 pomme-de-terre
2 carottes
1/4 de poivron rouge ou jaune bien mûr
1/2 tomate bien mûre
2 cubes de blanc de poulet (ou dinde)
1 càs de blé (cuit au préalable)
1 filet d'huile d'olive

Saumon et son riz aux épinards
1/2 pomme-de-terre
1 courgette épluchée et épépinée
1 bloc d'épinards surgelés
2 cubes de saumon
1 càs de riz (cuit au préalable)
1 touche de crème fraîche

Couscous bon comme là-bas
1/2 pomme-de-terre
1 courgette épluchée et épépinée
2 carottes
1/2 navet
1 petit morceau de courge
2 cubes de bœuf
1 càs de semoule (cuite au préalable)
1 filet d'huile d'olive

Ecrasé de pommes-de-terre et brocolis
2 pommes-de-terre
Quelques bouquets de brocolis surgelés
1 pointe de beurre

Mousse de céleri
2 pommes-de-terre
1 bon morceau de céleri rave
1 touche de crème fraîche

Compote pomme-vanille
3 pommes
2 càc de blédine à la vanille

Compote pomme-banane-biscuitée
2 pommes
1 banane
2 biscuits genre Hipp


3 / Le baby matos
Lecteur, si tu décides de cuisiner pour l'ourson, il vaut mieux que tu sois bien équipé afin de te faciliter la vie.
Si tu as un robot magique cuiseur-vapeur et mixeur, nul besoin de t'acheter un Babycook. On m'en a donné un et je trouve ça génial ! Toutefois, si j'avais eu à en choisir un moi-même, j'aurai jeté mon dévolu sur ce modèle, qui permet de préparer des repas en plus grosse quantité (Babycook classique : un panier plein = 2 repas seulement) et donc de congeler les petits-pots et donc de gagner du temps.



Robot Babycook - Béaba - 129,00 € sur le site de vertbaudet.

Une fois que tu as préparé la tambouille de grouin-grouin, il faut la conserver. Compte tenu de la mauvaise réputation des contenants en plastique, je t'invite vivement à acheter des pots de conservation destinés aux enfants, sans BPA et autres cochonneries qui font pousser des p'tits zizi sur le front de nos bonobos. J'ai craqué pour des pots de conservation en plastique coloré. ERREUR ! De la daube en boîte ! Les couvercles ne ferment pas bien et ils se sont déformés après le premier passage au lave-vaisselle (alors qu'ils sont prévus pour...). La valeur sûre du marché : les pots de conservation AVENT. Ils sont un peu chers mais le rapport qualité/prix est, au final, excellent ! En plus, il existe deux tailles (la petite pour les compotes, la grande pour les purées).

Set de conservation des aliments - Philips Avent - 28,90 € sur le site de vertbaudet.

Enfin, pour permettre à Paupiette d'aborder tranquillement l'alimentation à la cuillère, j'ai acheté des cuillères toutes molles.


Cuillères premiers repas - Béaba - 5,90 € sur le site Autour de bébé.

Puis, je suis passée à des cuillères plus dures, que Paupiette préfère depuis qu'elle a des dents...

Lot de 2 cuillères thermosensibles - Nuby - 5,90 € sur le site Autour de bébé.

Voilà lecteur, ce que je sais de la diversification à ce jour. J'espère que la méthode Paupiette pourra satisfaire ton propre bonobo. Ne t'en fais pas, si tu constates de la réticence ou même un rejet,  c'est que ce n'est pas le bon moment. Il n'y a pas de vérité absolue à ce sujet et les règles trop strictes finissent pas se transformer en contraintes.
Pour ma part, je privilégie des produits frais, des surgelés bio et de la viande de qualité. Cela représente un certain coût, c'est sûr. Mais c'est toujours moins chers que les petits pots industriels. Attention, je ne les fustige pas du tout. Ils rendent bien service quand on est en vadrouille ou atteint de paresse extrême. 

Enfin, parce que c'est, un sujet sérieux, je souhaite finir cet article par des informations relayées et validées par l'INPES sur l'excellent site mpedia.
Je t'encourage fortement à consulter les recommandations concernant l'alimentation du bébé en cliquant sur le lien suivant : http://www.mpedia.fr/theme-201-diversification.html , puis à jeter un coup d'oeil au tableau de diversification qui reprend, grosso-merdo, ce que Chabichou et moi-même avons appliqué pour Paupiette :












19 décembre 2013

Mon top 5 des produits de soin pour bébé

Lecteur, voici le troisième volet de ma grande saga sur les achats malins pour préparer l'arrivée du premier enfant. Il concerne le soin, la toilette et le bien-être du bébé.


1 / LE LINIMENT OLEO-CALCAIRE STABILISE
Le liniment est une sorte de vinaigrette, issue d'une recette naturelle à base d'huile d'olive, destinée aux petites miches du bébé. Cette susbtance grasse permet, dans un premier temps, de nettoyer frifri, zizi et autre cu-culs puis de prévenir rougeurs z'et irritations. 
J'achète le liniment de la marque Cooper pour son bouchon à pompe, très pratique, et pour son prix.

Liniment Oléo-calcaire stabilisé - Cooper - 750 ml - entre 6 à 9 euros en pharmacie et parapharmacie


2 / LE SERUM PHYSIOLOGIQUE
Le serum physiologique a tellement de fonctions dans la toilette du bébé que je ne sais par où commencer... Un coton imbibé de sérum pour la toilette du visage et des oreilles. Un pschitt dans les narines en prévention d'un vilain rhume. En cas de pénurie de liniment, pour faire une petite toilette fraîche. Bref, c'est un indispensable que tu trouveras aussi bien en grande surface qu'en pharmacie. 

Sérum physiologique - Boîte de 40 dosettes de 5 ml - Casino - entre 2 et 3 euros


3 / GEL NETTOYANT 
Lecteur, afin d'éviter d'exposer le souriceau à tout plein de produits chimiques, je privilégie le gel qui fait tout : visage, corps et cheveux. Particulièrement fan des produits Bioderma, je me suis tournée vers la gamme ABCderm et je n'ai pas à le regretter. Le gel sent bon le frais, il est bien moussant et se rince très bien. Il laisse la peau bien douce et ne l'assèche pas du tout. De plus, son conditionnement en bouteille d'1 litre avec bouchon doseur en fait un produit économique qui délivre la juste dose. Paupiette a huit mois et la bouteille n'est pas terminée ! Pourtant, on la lave tous les jours... ou presque...



Gel nettoyant doux 1 litre - Bioderma - entre 8 et 10 euros en pharmacie et parapharmacie


3 / CHAMOMILLA VULAGRIS 9 CH
Paupiette a fait sa première dent le jour de ses 5 mois. Et sa détresse face à cette douleur était telle que j'ai décidé de la soulager par l'homéopathie. La pédiatre lui a prescrit des suppositoires qui permettent de calmer la douleur et d'apaiser l'enfant, particulièrement irritable durant les poussées dentaires (Chucky, tu connais ?).
On m'a beaucoup parlé du collier d'ambre mais les risques en terme de sécurité me paraissent trop importants au regard des bienfaits hypothétiques. En effet, certains enfants y sont sensibles, d'autres pas du tout. D'ailleurs, à la crèche, ces colliers sont formellement interdits.

Chamomilla vulgaris 9 CH boîte de 12 suppositoires - Boiron - 7,90 euros en pharmacie
 
5 / LES COUCHES
Ah les couches... Le débat sur les différents sites et forums de parents est si intense que je vais commencer par préciser que je n'ai testé que quelques marques. Et après un mini-étude de marché, j'ai jeté mon dévolu sur la gamme New Baby de Pampers pour les tailles 1 et 2. Les dimensions riquiquis étaient particulièrement bien adaptées à ma fille et comme un nourrisson bouge peu, il mérite un total confort, si on peut le lui offrir. Ces couches ne sont pas données... Alors si tu aperçois des réductions, profites-en et constitue un petit stock en prévision de l'arrivée du bébé.
Depuis que Paupiette porte des couches taille 3 (de 4 à 9 kg), j'achète les couches de la marque Casino pour la journée. Sachant que je la change de 5 à 6 fois par jour, je n'attend pas une qualité absorption totale. Pour la nuit, Paupiette a droit à une super Pampers Baby-Dry ! Nuit au sec garantie ! Elles sont chères, mais au rythme d'une, voire deux par nuit (rares réveils nocturnes), la dépense reste raisonnable.

56 Couches taille 3 - Casino - 9,99 euros

52 couches Pampers Baby-Dry - entre 17 et 20 euros en grande surface 

Voilà, lecteur, mes cinq produits phares pour la toilette et le soin de Paupiette. Comme toujours, j'essaye d'acheter des produits simples d'utilisation et qui présentent un rapport qualité-prix intéressant. 

Le prochain volet de cette saga portera sur la diversification alimentaire. Un vaste sujet au coeur de tant de polémiques que je tâcherai de te présenter sans sectarisme.